Quelles études suivre pour une formation en psychologie

formation en psychologie

En France, le parcours de formation pour obtenir le titre de psychologue est universitaire. Pour devenir un professionnel de la relation d’aide, il est nécessaire d’avoir de nombreuses connaissances en sciences humaines. Ce métier requiert un sens de l’écoute et de compréhension de son prochain, mais aussi des connaissances théoriques. C’est une science qui étudie l’être humain dans son ensemble, d’où une formation scientifique assez pointue.

Vos proches ont beau vous dire régulièrement que vous êtes « fin psychologue », cela ne suffit pas pour apposer une plaque à côté de sa porte et commencer à recevoir des patients. La psychologie est un métier qui s’apprend au fil de longues études, de spécialisations et de stages. Lisez ce qui suit pour connaître les secrets d’une bonne formation en psychologie.

Qu’est-ce qu’un psychologue ?

Le psychologue pour exercer à son compte ou intégrer une institution (école, hôpital, entreprise). Quel que soit son domaine d’activités, il incarne par excellence le professionnel qui écoute, qui accompagne, qui vient en aide aux personnes qui présentent des troubles psychiques et/ou moraux.

Il peut s’adresser à des publics différents en fonction de sa spécialité (adultes, enfants, salariés), mais son but reste le même : diriger un travail introspectif dans le but de résoudre des difficultés relatives au psychisme et à l’esprit. Le psychologue est, en somme, un explorateur de la psyché humaine qui dresse des cartes de ce territoire vaste et infiniment complexe.

Avant de se lancer dans une formation en psychologie, mieux vaut réunir quelques-unes des qualités indispensables à l’exercice de ce métier exigeant :

Être doté d’une grande capacité d’écoute ;
Aimer les autres, avoir envie de leur venir en aide ;
Posséder une capacité naturelle à faire parler les gens ;
Avoir le sens de l’observation et de la relance ;
Posséder un excellent équilibre personnel, de manière à garder toujours sa neutralité et son objectivité (et éviter toute identification au patient) ;
S’adapter aisément aux différentes situations

La formation en psychologie

Protégé par la loi depuis 1985, le titre de psychologue s’obtient au niveau Master 2, soit Bac +5, et souvent à la suite d’un ou de plusieurs stage(s). Contrairement aux psychothérapeutes et psychanalystes, les psychologues (comme les psychiatres) sont réglementés, et nécessitent l’obtention d’un diplôme d’État, sans quoi ils ne peuvent exercer leur spécialité.

Le candidat à la formation en psychologie s’inscrit à l’université après le Bac, en licence de psychologie. Avoir le goût des sciences est recommandé : des cours de biologie, de statistiques et de maths sont au programme. La licence est l’occasion de découvrir les grandes disciplines du métier de psychologue.

Il est possible de se spécialiser dès la licence, en choisissant des modules d’enseignement spécifiques. Le module psychologie sociale, par exemple, centré sur l’étude du comportement des individus en société et dans l’intimité, s’adapte à un cursus qui mène à la psychologie du travail.

Si les métiers de la psychologie ne sont pas soumis à un numerus clausus, contrairement aux professions médicales, il est toutefois indispensable, pour passer dans certains Masters, d’avoir d’excellents résultats dès la licence. Si le psychologue peut exercer à Bac+5, il est possible, au-delà du Master, de faire un doctorat en psychologie, en général pour une durée de 3 ans.

Les écoles spécialisées

Les études de psychologie se suivent à l’université. Il existe cependant quelques instituts privés délivrant eux aussi des Masters :

L’École de psychologues praticiens de l’Institut catholique de Paris (avec une antenne à Lyon). En 5 ans, cette école décerne un diplôme d’État de psychologue. L’admission en première année des bacheliers se fait sur concours d’entrée. Une spécialisation est possible en dernière année. Dès la 3e année, les cours alternent avec des stages.
L’Institut de psychologie et de sociologie appliquées (IPSA), rattaché à l’université catholique de l’Ouest, à Angers. Cet institut propose un cursus complet en psychologie dès après le Bac : licence puis Masters professionnels.
Le Centre National des Arts et métiers (CNAM) qui délivre un diplôme de psychologue du travail.

Les débouchés dépendent de la branche choisie pendant la formation en psychologie : certains secteurs sont pleins à craquer, d’autres ont besoin de postulants.

Les différentes spécialités de la formation en psychologie

Dès la licence universitaire, l’étudiant en psychologie est amené à choisir des modules d’enseignement qui le dirigent déjà vers une spécialisation – celle-ci devenant effective en Master, qu’il soit professionnel ou uniquement recherche. Voici les différents spécialisations du métier :

La psychologie clinique : permet d’exercer en hôpital, en maison de retraite, auprès d’enfants, auprès de la justice, pour les expertises, pour la rééducation des délinquants ou la protection judiciaire de la jeunesse.
La psychologie du travail : permet d’exercer dans les ressources humaines des entreprises, pour accompagner les salariés stressés au quotidien ou lors des restructurations, dans les instituts de sondage, les cabinets de recrutement, les sociétés d’études marketing.
La psychologie formatrice : permet de se spécialiser dans la formation professionnelle des adultes, en soutien aux apprentissages, pour des conseils en orientation, pour aider à la réinsertion des personnes en grande difficulté, etc.
La psychologie libérale : essentiellement de la psychologie clinique, mais en indépendant, dans un cabinet.
La psychologie scolaire : permet d’exercer dans le cadre d’une école, dès la maternelle. Il y a néanmoins une condition : avoir exercé 3 ans comme professeur des écoles.

Les possibilités de la formation en psychologie ne s’arrêtent pas là : elle peut également mener à des métiers paramédicaux (infirmier de secteur psychiatrique, puéricultrice, psychomotricien, orthophoniste, ergothérapeute) ou à des professions sociales (assistant de service social, éducateur spécialisé, éducateur de jeunes enfants).