La vraie vérité sur les jouets comme Sophie la girafe

jouets comme Sophie la girafe

Alors qu’en 2011 Sophie la Girafe fêtait ses 50 ans, l’association UFC Que Choisir a publié des résultats inquiétants quant à la présence de nitrosamines en son sein. Toutes les mamans avaient été intriguées et anxieuses face à ces résultats, et le sujet a fait le tour du web. Pourtant, il n’est pas rare que certains médias fassent le buzz pour attirer de nouveaux lecteurs ou plus de trafic sur leurs sites, même lorsqu’il s’agit d’entreprises de confiance. Un résultat pareil concernant une grande marque telle que Vulli ne passe en effet pas inaperçu. Mais avant de se précipiter vers le partage d’informations et les actes précipités, mieux vaut d’abord analyser objectivement et concrètement la situation. Si les résultats ne sont pas faux, il faut néanmoins nuancer les propos de Que Choisir.

Pourquoi Que Choisir a effectué ces analyses ?

L’idée de départ était plutôt bienveillante. Elle consistait à classer les jouets les plus utilisés par les français en différentes catégories de qualité, à savoir celles relatives aux composants internes et externes des jouets et doudous fabriqués en France ou à l’étranger. L’association a analysé des centaines de jouets, et pourtant, Sophie la Girafe, jouet le plus vendu en France depuis plus de 40 ans et depuis sa création il y a 56 ans, a fait polémique sur les réseaux sociaux et à la télévision.

Qu’affirme l’analyse de Sophie la Girafe ?

Le résultat concernant Sophie est qu’elle délivre des précurseurs de nitrosamine. Il ne s’agit même pas de nitrosamines, mais de précurseurs, autant dire qu’il faille une utilisation acharnée de Sophie, et durant plusieurs années, pour voir des effets néfastes sur votre bébé. Rien à voir avec les 3-4 mâchouillements quotidiens de bébé sur ses pattes ou ses oreilles. A titre d’information, les nitrosamines (les vraies) sont présentes dans tout ce qui est grillé (viande cuite au barbecue, bière, charcuterie crue ou fumée…). Pourtant, on en mange tous, et on adore ça. Il nous arrive d’ailleurs plus souvent de manger de la charcuterie et d’en faire manger à nos enfants que de sucer les pattes de Sophie dans toute notre vie entière !
En savoir plus sur bebe girafe.