Comment devenir infirmier humanitaire

Infermier

Infirmiers, infirmières, vous exercez votre métier en hôpital ou dans un cabinet libéral et souhaitez vous investir dans un projet d’aide humanitaire à l’international ? Si vos compétences en soins infirmiers sont précieuses dans les pays occidentaux, sachez qu’elles sont absolument indispensables dans les pays en voie de développement ! Les missions humanitaires de Projects Abroad PRO donnent l’occasion aux infirmières de se rendre utiles auprès des populations locales, tout en approchant des problématiques différentes de celles auxquelles elles sont confrontées au quotidien. Une expérience riche sur tous les plans ! Vous êtes infirmier et vous voulez vous engager dans l’humanitaire ? Cet article vous aidera à savoir si vous possédez la motivation et les capacités nécessaires, si vous connaissez vraiment en quoi consiste le métier et enfin où vous adresser pour trouver une mission.

Pourquoi vouloir travailler dans l’humanitaire ?

La motivation est importante pour devenir infirmier humanitaire. Ce métier vous correspond si vous souhaitez : – Aider et soigner autrui.
– Vous sentir utile.
– Travailler auprès d’un public démuni.
– Voyager un peu partout dans le monde. Mais outre la motivation, vous devez posséder certaines capacités comme : – Maîtriser au moins une langue étrangère.
– Supporter des conditions et un stress particuliers (lors des catastrophes, le personnel médical n’est pas assez nombreux par exemple).
– Etre assez sociable pour vous intégrer dans n’importe quel environnement.

En quoi consiste exactement le métier ?

Les missions humanitaires durent en général de 6 mois à 12 mois. L’infirmier intervient dans un pays en situation difficile. Il peut par exemple agir après une catastrophe naturelle (séisme, tsunami, etc.), une guerre, une urgence médicale (augmentation du VIH en Afrique, épidémie, etc.), auprès d’une population pauvre et démunie (en maternité, orphelinat, etc.). Il travaille en équipe. Il doit, entre autres, pouvoir organiser les soins, gérer le stock de médicaments, mener des campagnes de prévention, apporter une aide psychologique aux patients.

Quelle formation devrez-vous suivre ?

Il n’existe aucune formation particulière pour pouvoir partir en mission humanitaire. Toutes les personnes titulaires de leur diplôme d’Etat (DE) d’infirmier peuvent se porter volontaires. Pour obtenir le DE, il faut d’abord passer le concours d’entrée en école d’Infirmière (IFSI), accessible à partir du niveau Bac. Une fois cet examen réussi, les études durent trois ans avec une alternance d’heures de cours et de stages pratiques. Rien n’est donc prévu pour vous former dans le domaine de l’humanitaire. Une fois, votre choix fait, lancez-vous et partez en mission. Ce n’est que de cette façon que vous pourrez confirmer (ou non) votre volonté de vous engager.

Où faut-il s’adresser pour partir en mission ?

Pour obtenir un travail humanitaire, adressez-vous à des ONG. Ces organisations non gouvernementales recrutent un grand nombre de volontaires toute l’année. Tous les frais liés à votre mission sont pris en charge : transport, nourriture, hébergement, etc. Un salaire est versé mensuellement, mais il est rarement élevé. Le recrutement suit un schéma classique : envoi d’un CV et d’une lettre de motivation à l’ONG qui vous intéresse. L’organisation la plus connue est bien sûr Médecins sans Frontières. A noter qu’elle demande à l’infirmier d’avoir acquis au préalable deux ans d’expérience. Vous pouvez aussi vous engager auprès de la Croix Rouge.